top of page

Joana Jacuzzi - Fondatrice de Momout Family

Dernière mise à jour : 23 sept. 2023


Joana Jacuzzi est la fondatrice de Momout Family, la première plateforme française dédiée au sport et à la parentalité. Avant de lancer son projet, elle était très loin de l’univers de l’entrepreneuriat. Passionnée par le sport et portée par ses valeurs écologiques, cette jeune mère a su traduire sa passion en développant, en octobre 2022, une entreprise unique en son genre en France.



Valeur Féminine (VF) : Quel a été le déclic qui vous a permis de passer à l’action et de lancer votre marque de vêtement  ?


Joanna Jacuzzi : À l'été 2021, j'occupais encore un poste dont je n'étais pas satisfaite. Mais j'étais encore loin de l'esprit d'entreprise. J'ai reconnu alors que je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire. J’avais 37 ans. J’ai dès lors demandé une rupture conventionnelle. À partir du moment où j'ai admis que je ne savais pas ce que je voulais faire et que j'étais disponible en esprit, les choses se sont mises en place très rapidement. En novembre 2021, je suis partie voir mon amie, Isabelle Fabre, qui est influenceuse sport et voyage et je suis revenue du week-end en ayant décidé de créer ma marque de vêtements.

Après cela, j’ai rejoint le réseau Mampreneures France qui rassemble des mamans entrepreneures. Elles m’ont aidé à ne rien lâcher et m’ont soutenue dans mon projet. Ce réseau de femmes auquel j'appartiens encore et au sein duquel je suis de plus en plus impliquée a vraiment été important dans mon parcours.


VF : Comment êtes-vous passé du statut de salarié à celui d’indépendante  ?


Joana Jacuzzi : La rupture conventionnelle m'a permis d'obtenir une indemnisation du chômage tout en lançant mon projet. Mon objectif était de le mettre sur pied la première année et de lancer mon entreprise l'année suivante. À l'heure actuelle, je reçois encore des indemnités de chômage parce que j'ai le statut de dirigeant d'entreprise sans rémunération. Mon but cette année est donc de constituer de quoi me verser un revenu l’année suivante. L’incubateur Les Premières, dédié aux femmes, m'a aussi aidé à structurer tout cela. On m’a encouragée à demander un prêt, à faire un budget prévisionnel et à donner de l’ambition à mon projet, plutôt que d’être seule dans mon garage avec 3 produits à vendre !


Je veux redonner confiance aux femmes, même s’il faut bien entendu avoir un suivi médical de sa grossesse.


VF : Que diriez-vous aux femmes qui ont peur de faire du sport pendant la grossesse  ?


Joana Jacuzzi : En me renseignant sur la question entre mes deux grossesses, j’ai pu constater que selon les pays où le niveau de la médecine est similaire, les avis sont divergents. Il y a des pays où l’on incite à la mobilité, et d’autres où l’on vous dit : « attention, si tu sautes, tu vas perdre ton bébé » !

En me tournant vers de vraies études sur le sujet, j’ai découvert que les pays du nord de l’Europe, avant-gardiste sur les questions touchant les femmes, encouragent davantage ces dernières à pratiquer du sport pendant leur grossesse.

Au début de mon projet, j’ai aussi créé une plateforme qui s’appelle “grossesse sportive” grâce à laquelle j’ai rencontré beaucoup d’experts. Je me suis armée d’arguments qui corroboraient mes convictions. Et du coup, en même temps que j’ai lancé la boutique, j’ai créé un blogue qui fait intervenir des experts du sport et de la périnatalité. On peut y lire notamment des témoignages de maman. Aujourd’hui, on sait scientifiquement que le mouvement est bon durant la grossesse. Les études ont aussi prouvé que les fausses couches avant 3 mois ne sont pas provoquées par le sport. Les complications de la grossesse, en dehors de celles liées au fœtus ou à la santé de la mère, sont en général causées par le stress et la fatigue. L’inverse de ce que produit le sport. Et enfin, je dirais qu’il faut écouter son corps et ses sensations. Je veux redonner confiance aux femmes, même s’il faut bien entendu avoir un suivi médical de sa grossesse.


VF : Vos équipements sont écoresponsables. Qu’est-ce que cela implique ?


Joana Jacuzzi : Je mets un point d’honneur à ce que les produits que je propose soient écoresponsables, bien qu’à cette époque du greenwashing, c’est très difficile de trouver des produits de ce type. Je demande à tous mes fournisseurs quelles sont leur démarche écoresponsable et la provenance de leurs produits. Je ne travaille qu’avec des personnes qui connaissent le parcours de leurs produits et qui sont passionnées par cela. Mes fournisseurs sont très différents, il peut s’agir de petits créateurs français, tout comme de grandes marques. Mais, tous partagent une sincérité dans leur travail sur le plan de l’éthique et de l’écologie.


VF : Comment le public a-t-il accueilli votre plateforme ?

Joana Jacuzzi : Jusqu’ici, elle a été très bien accueillie. J’ai des experts qui me contactent pour participer à mon blogue parce qu’ils trouvent ça bien. Il y a des femmes qui en découvrant mon projet se sont remises à faire du sport alors qu'elles n’osaient pas. Certaines ont trouvé de la motivation pour en faire avec leurs enfants parce qu’on y parle aussi du sport après la grossesse. Une fois qu’on a une vie familiale, ce n’est plus la même chose. Il y a beaucoup d'entraide et une communauté qui a vu le jour grâce à Momout Family. Je trouve cela inspirant. Quand je parle de mon projet dans le milieu entrepreneurial, certaines personnes n’y voient pas d’intérêt, et ce n’est pas grave. Par contre, je rencontre de nombreux parents qui sont très enthousiastes à l'égard de ce concept et qui partagent l'idée de concilier le rôle parental et le sport.



Interview réalisée par Valeur Féminine


Contact Momout Family Site web : www.momout-family.com Email : joana.jacuzzi@momout.fr Retrouvez toute l’actualité de Momout Family sur Instagram & Facebook.

Vous désirez aussi partager l’histoire de votre entreprise dans Valeur Féminine  ? Prenez contact avec notre équipe Email : valeurfeminine@gmail.com






45 vues0 commentaire
bottom of page